Sophie Carré
SophieCarré646xh900

Sophie
Carré

Soprano

Issue d’une famille de mélomanes et de musiciens, SOPHIE CARRÉ grandit avec la musique et pratique la danse classique puis contemporaine depuis son plus jeune âge. Elle étudie la flûte à bec alto baroque puis le piano et le clavecin au Conservatoire d’Aix-les-Bains.
Elle s’initie au chant à l’âge de 18 ans qu’elle pratique en amateur dans un répertoire éclectique allant de la variété française au chant lyrique et sacré, en passant par la pop et la comédie musicale.

En 1990, à l’âge de 20 ans, alors étudiante à l’Université de Savoie, elle rejoint les choeurs de la 3ème édition du Festival de l’Opérette d’Aix-les-Bains et découvre la scène du merveilleux Théâtre du Casino Grand Cercle en juillet 1991 dans La Vie Parisienne de Jacques Offenbach (Léonie).

Pendant ses études supérieures de commerce, gestion et management international (Master II) en France, en Angleterre et en Allemagne puis plus tard en parallèle de son activité professionnelle, Sophie Carré poursuit son apprentissage du chant en cours particulier puis au Conservatoire d’Oyonnax et chante dans les choeurs du Festival d’Opérette d’Aix-les-Bains jusqu’en 2003 dans des oeuvres du répertoire classique comme Les Mousquetaires au Couvent (Louis Varney), Les Cent Vierges et La Fille de Madame Angot (Charles Lecocq), La Belle-Hélène, Barbe Bleue et La Grande Duchesse de Gérolstein (Jacques Offenbach), Mam’zelle Nitouche (Hervé) ou Les Cloches de Corneville (Robert Planquette) mais également viennois avec Trois Valses et Rêve de Valse (Oscar Straus), Princesse Czardas (Emmerich Kálmán) ou encore dans des opérettes modernes comme Le Rosier de Madame Husson (Casimir Oberfeld), La Route Fleurie ou Andalousie (Francis Lopez).

Après avoir été consultante junior en entreprise à Munich, responsable produits et marketing dans l’industrie puis chef de projets dans le secteur tertiaire, Sophie Carré décide d’allier sa profession à sa passion pour la musique et le spectacle vivant.

Elle sera ainsi chargée de production, de diffusion et d’action culturelle à l’Orchestre des Pays de Savoie pendant cinq ans puis administratrice d’un centre de pratique vocale pendant trois ans.

Elle reste proche du Festival d'Opérette d’Aix-les-Bains et de son ami Pierre Sybil, directeur artistique, fondateur de cet événement emblématique de la vie culturelle aixoise. En marque de fidélité à sa mémoire, Sophie Carré entre au conseil d’administration de l’association en 2022 pour travailler au renouveau du festival devenu « Festival Lyrique d’Aix-les-Bains ».

Elle s’investit aux côtés de la nouvelle directrice artistique Estelle Danvers et d'une nouvelle équipe de direction enthousiaste et motivée. En septembre 2023, la présidente Audrey Gardaz lui passe le flambeau pour poursuivre la dynamique insufflée, confirmer l’ancrage local de cet évènement, encourager son rayonnement et développer les moyens pour produire d’autres oeuvres, toujours de grande qualité.